On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-40
  • bel-image-passe-120
  • bel-image-passe-151
  • curiosa-66
  • bel-image-passe-391
  • bel-image-passe-408

« Voici quatre femmes de plus de 40 ans.. Et qui ose encore dire que c'est un "miracle" quand une femme de plus de 40 ans n'est ni moche ni vieille ??? »

 

A l'occasion d'un débat sur Facebook, quelques réflexions sur cette question.

 

Une amie m'a dit, et ce n'était pas n'importe quelle amie....

 

…. l'amie en question, est celle qui, il y a de nombreuses années s'est offerte ma virginité. Nous avions le même âge, mais elle était expérimentée et moi non. Les hasards de la vie et Internet, ont fait que nous nous sommes retrouvés bien des années plus tard. Le souvenir d'autres expériences communes nous ont rapproché de nouveau, mais notre temps d'échanges physiques était passé. Nous sommes passés au stade de l'amitié complice, celle où les secrets s'échangent.

 

Le premier secret qu'elle me livra fut la tendresse qu'elle conservait de son souvenir de cette nuit où je passais du statut de puceau à celui d'homme. Une surprise pour moi, les conditions de cette expérience, qui est décrite quelque part sur ce blog, n'ayant pas été très brillantes. Comme quoi, il faut parfois se méfier de ses souvenirs.

 

L'autre secret, j'en viens au fait de la femme « mûre » (j'utilise à dessein cet orthographe, je préfère le fruit aux connotations négatives qui entourent parfois la maturité), l'autre secret était que les « lolitas » n'étaient pas pour les hommes murs. Elle parlait en connaissance de cause, jouant à cette époque à la femme « cougar » et entretenant une relation qui devenait compliquée avec un garçon beaucoup plus jeune qu'elle.

 

Une séparation s'imposait, une séparation motivée par les circonstances de la vie plus qu'une rupture sentimentale... et sa rupture devenait conflictuelle.

 

J'ai conservé précieusement la thèse qu'elle a développé ce jour là. « Il est vrai que la jeunesse apporte sa fraîcheur, son dynamisme. Mais il est vrai aussi que ce dynamisme peut devenir rapidement un frein car les corps ne fonctionnent pas aux mêmes rythmes ». Autre élément, les projets de vie ne sont jamais les mêmes : je ne parlerai pas des questions des rapports d'argents entre quelqu'un qui a acquis une certaine stabilité et un ou une autre qui a sa carrière professionnelle devant lui – je ne parle pas d'entretien éventuel, mais du simple déséquilibre des moyens - . Mais une question se posera à un moment ou un autre, celle de la maternité ou celle de la paternité. Toutes les femmes jeunes n'ont pas vocation à être mère et je respecte le choix de celle qui ne souhaite pas avoir d'enfants.

 

Mais le plus grand nombre de jeunes femmes, pour des raisons physiologiques ou intellectuelles souhaiteront cette maternité. Et voilà des « barbons » en âge d'être grand-père avoir à assumer, quelques fois de nouveau, les joies de la paternité. Je ne parle pas seulement des contraintes des premiers mois, mais quelques secondes de plaisirs sont aussi des années de joie et, il faut bien le dire « d'emmerdements ». Je le sais pour l'avoir vécu, et la joie et les petits et gros problèmes de la gestions d'enfants, d'adolescents ou de jeunes adultes.

 

La réciproque est vraie, m'expliquait mon amie. La réponse plus difficile. Comment convaincre un amant enthousiaste que les cycles féminins ont une fin.

 

La « ménopause » a longtemps été le signe de la fin de la vie érotique des femmes. 40 ans, 50 ans et plus encore, la recherche médicale, une meilleure alimentation, un effort de démocratisation fait de la belle « couture », la glace et les produits de beauté de qualité, le sport..... ont révolutionné les corps des femmes « mûres ». La hausse globale du niveau d'éducation, la généralisation du travail féminin, un meilleur accès à la culture... ont révolutionné l'esprit des femmes « mûres ».

 

J'ai écouté mon amie... Et quand j'entends, d'une femme « mûre », que je suis « beau et intelligent » (la seconde proposition m'agréant spontanément, je n'en avais jamais douté. La première étant plus difficile à entendre, ayant pratiqué longtemps la dévalorisation, mais je commence à m'habituer (avec plaisir), je n'hésite plus... c'est à peine si je me tourne encore devant une belle et jeune fille dans la rue. En fin, à peine, mais je la vois s'éloigner sans regrets.

Par Libertin Libertaire - Ecrire un commentaire
Lundi 31 janvier 1 31 /01 /Jan 07:05

Communauté : Plaisir mutuel sans limite - Publié dans : Age adulte - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés