On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-200
  • curiosa-97
  • curiosa-279
  • curiosa-7
  • curiosa1
  • bel-image-passe-374

Je réagis à un article publié surFacebook suite à un débat initié sur le « mur » par une jeune femme qui venait de vivre, dans un club, une expérience qui lui a été imposée et, c'est un euphémisme, particulièrement mal vécu. J'en suis d'autant plus témoin qu'elle a bien voulu se confier à moi avant de publier son témoignage (ce dont je lui suis extrêmement reconnaissant pour la confiance qu'elle a bien voulu m'accorder).

 

Je lui avais promis que je ne reprendrai pas la parole avant que d'autres et, en particulier, des femmes, se soient exprimées et lui aient témoignés de leur soutien. C'est fait.

 

En reprenant et en commentant cet article (crédit en fin de page), je lui confirme ce que j'ai essayé de faire passer au cours de notre entretien

 

« je suis un homme seul et pourtant je me sens libertin. »

 

Je suis un homme seul, j'ai connu à quelques reprises la situation de couple, et je « suis » libertin.

 

« Il existe deux acceptions au mot libertin :* dans sa version d'origine, le libertin est celui qui remet en cause les dogmes établis, c'est un libre penseur dans la mesure où il est affranchi ;* le sens qui prévaut de nos jours se réfère au libertin de mœurs, c'est-à-dire celui qui s'adonne aux plaisirs charnels. »

 

Pas plus qu'elles ne l'étaient au XVIIIème siècle, les deux définitions ne sont pas, aujourd'hui, antinomiques. Sade dans certaines de ses outrances (120 jours...) a occulté certains même de ses écrits (« La Philosophie dans le boudoir », « Français, Encore un effort » ). On connait quelques libertins (Restif de la Bretonne, Diderot, Beaumarchais....), mais le courant touchait une large part de la population intellectuelle en révolte contre l'Odre Moral qui régnait alors et dans la situation d'incertitude que créaient les mutations technologiques (Machine à vapeur par exemple). Les choses ont-elles changés? Le libertinage en tant que philosophie comme comportement hédoniste n'est-il pas une bonne réponse à la morbidité du temps et toujours aux incertitudes causées par les mutations technologiques (numérique, nanotechnologies, génétique...).

 

« Pourquoi? car j'aime pouvoir sortir rencontrer et même baiser selon mes principes (nous avons tous les nôtres) avec des personnes avec qui j'ai envie mais qui ont envie de partager du plaisir avec moi ( pas forcement sexuel d'ailleurs) »

 

Ce que j'apprécie dans cette affirmation, c'est non seulement la première partie mais également (et c'est important) la conclusion de la phrase entre parenthèse. Le sexe n'est pas le moteur fondamental du libertinage bien compris, il n'est qu'une conséquence logique de comportements de plaisirs collectifs : boire, manger, jouer au poker, au tennis,... ou au sexe.

Autre débat connexe : une jeune femme m'a contesté l'emploi du verbe « jouer ». Je maintiens cet usage, le jeu, dans le respect des règles est formateur. C'est tricher qui en détruit le plaisir. L'agression d'une jeune femme dans un club est comparable au jeu trahi par un ou plusieurs joueurs à leurs uniques profits.

 

« Je connais beaucoup de couples ou de femmes seules et franchement je me sens bien plus libertin que beaucoup , et pourtant je dois "baiser moins qu'eux". »

 

S'il avait fallu que je « baise » aussi souvent que je suis entré (et payé relativement cher) dans un club ou fréquenté une soirée privée, je serais un « champion du sexe » que je n'ai certainement pas la prétention d'être. Au contraire, souvent le ratio hommes solo/couples/femmes solos trop déséquilibré m'a fait fuir certaines soirées. Manque de courage, peut-être. Par éthique, je n'ai pas le goût de la compétition, la masculinité ne me semble pas se placer dans la capacité qu'à l'homme d'être un chasseur (je ne condamne pas la chasse, je pense par contre ne pas vouloir être un prédateur qui tire sur tout ce qui bouge).

 

« Combien d'entre vous couples, se disent libertins uniquement parce que monsieur traine de force madame en club puis vont s enfermer dans un coin calin que tous les 2, ou pire a mes yeux, quand l'un des 2 ressort d'une soirée avec un sentiment de frustration. »

 

J'aimerai retrouver les résultats d'une étude menée par l'Association  « Couples contre le Sida » qui montrait qu'un nombre « non négligeable » de couples dits « échangistes » l'étaient pour deux mauvaises raisons :

  •  
    • l'infidélité institutionnalisée et légitimée,

    • l'homosexualité refoulée du partenaire masculin transférée sur la bisexualité supposée du partenaire féminin.

N'ignorons pas non plus le cas, plus rare il est vrai, de femmes solos « paumées » qui cherchent dans les clubs ce qu'elles ne savent pas trouver ailleurs. Les cas existent, j'en ai rencontré.

 

« Perso j'aime pas, mais je laisse faire, je considère même qu'ils ont le droit de s'appeler « libertins », mais je ne leurs reconnais pas le droit de ne pas me considérer comme libertin. »

 

Je suis plus radical, je parle de « touristes sexuels » avec toutes les connotations négatives associées selon mois au mot « touriste ». Quand je me déplace en France ou dans le monde, je suis un « voyageur curieux », un « touriste » jamais. Je taille la route !

 

« Combien de femmes seules viennent en club plus par thérapie que pour le vrai plaisir de libertiner ( cherchez les elles ne sont pas dur a trouver, elle sont incapable de vous regarder dans les yeux) uniquement parce qu'elles y trouvent des hommes faciles qui ne regarderons pas de trop près leurs faiblesses, alors que « in the real life » ( comprendre hors des clubs ou de la chambre d'hotel) ces mêmes hommes ne souhaiteraient pas passer plus de 4 heures avec ces femmes qui pourtant sont souvent sexuellement débridées. »

 

J'aurai du tout lire d'un coup au lieu de commenter paragraphe par paragraphe... voir un ou deux étages au-dessus.

 

« Donc oui certains hommes seuls ne sont pas des libertins, mais certains couples ne le sont pas plus ou certaines femmes ».
« Je dirais hommes, apprenez a vous comporter en club ( il est vrai qu'une bonne moitié on a mes yeux un comportement qui n'est pas libertin) »

 

Par pure provocation, je dirai même 75%, c'est une question de culture et de savoir vivre. Mais ce ne sont pas les choses les mieux partagées aujourd'hui. Hélas !

 

« Couples apprenez a être tolérant, c'est pas dur, il suffit souvent de vous regarder et d'appliquer le comportement que vous souhaiteriez qu'on applique envers vous. »

 

Le libertinage devrait être l'espace de l'ouverture.

Attendons des hôtes ou des hôtesses qu'ils jouent pleinement leurs rôles : accueillir, présenter, nourrir la conversation (entre deux limonades), qu'ils évitent les musiques trop agressives avant le temps de la danse...

Attendons des « avertis » qu'ils accueillent les « nouveaux » pas nécessairement « néophytes ».

Attendons des « groupes constitués » qu'ils ne restent pas sur le « quant à soi », plus on est de fou plus on rit.

J'ai pu assister, au cours du temps, à la démocratisation du libertinage, démocratisation à laquelle Internet n'est pas, à mon avis étranger. Cette démocratisation a eu pour effet d'effacer certains aspects de la convivialité propre au libertinage. Il est temps de la retrouver !

 

« Femmes, comme les hommes, espérant vous avoir choqué dans mes propos pouvant être dur voir osant dire certaine vérité pas toujours bonne a entendre quand on est dedans. Donc comme disait l'autre soyons tolérant et acceptons l'autre comme il est, s'il souhaite se faire appeler libertin qui sommes nous pour ne pas le considérer comme tel. »

 

Lienty, il n'y a rien de choquant dans tes propos !

 

(Lienty, créateur du site " ML" Monde Libertin)

Par Libertin Libertaire - Ecrire un commentaire
Mardi 8 février 2 08 /02 /Fév 07:38

Communauté : LIBERTINAGE - Publié dans : Sexe et politique - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés