On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-200
  • curiosa-97
  • curiosa-279
  • curiosa-7
  • curiosa1
  • bel-image-passe-374

 

Sous-titré « Conseil pour bien rentrer dans le libertinage »

 

Ce billet n'aurait pu être qu'un « spécial copinage » comme j'en publie parfois pour faire plaisir à des gens que j'aime bien. S'en est un, mais c'est aussi un peu plus... en raison du sujet.

 

hlibertin.jpg

 

J'ai eu la chance d'être introduit au libertinage (en un temps que les moins de … ans ne peuvent pas connaître, en un temps où le sujet même ne pouvait être évoqué que sous la forme de la gaudriole ou de la définitive condamnation morale, en un temps même, où mes choix idéologiques, auraient du me tenir éloigné d'un miliieu qui n'était pas, politiquement, des plus reluisants) par des gens qui croyaient (et pour certains qui croient encore) que libertinage rimait avec liberté, refus des dogmes et utopie progressiste.

 

S'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, force m'est de constater que j'en suis un, et militant en plus. Dans un monde sans utopies, l'échange, sous quelques formes qu'il soit (verbal, culinaire, sexuel...) me semble rester la plus belle des perspectives. J'aime à rencontrer et discuter pour refaire le monde, j'aime à partager un repas en commun pour le plaisir d'un plat ou d'un vin, pourquoi donc, contre la triste possession des corps, n'irais-je pas partager le mien avec celui des autres ?

 

Le monde est ainsi fait que la morale dominante est triste... et qu'un certain nombre d'actes (se laver, pisser ou chier, copuler) ne doivent être que des actes intimes.

 

C'est à notre instant de l'histoire, un fait.... mais cela n'a pas toujours été ainsi. Les auteurs romains (entre autres) nous enseignent en quoi les bains (publics pour le coup, puisque les « insulae » n'avaient pas de salles destinées à cet effet (le Moyen-âge et ses « bord'eaux » ne fit que puiser dans la culture romaine) étaient de joyeux clubs libertins. Dans le « Decameron », on trouvera qu'au passage de l'Antique à l'Histoire moderne, les « chiottes » pouvaient être le dernier salon où l'on parle, et je ne parlerai pas du XVIIième siècle qui, tant en litterature, qu'en images ou en fait, mis la quête du plaisir à l'honneur.

 

L'Eglise, morbide, le code civil napoléonien, intéressé, l'ordre moral qu'il fut « libéral », « fasciste » ou « stalinien », la famille mononucléaire autocentrée sur elle-même, condamnèrent toutes déviances à un ordre établie : « On baise en couple constitué et en cachette ». Aujourd'hui, au prétexte qu'il y a des addicts on finirait par tout nous interdire (qu'on ne me fasse pas dire ce que je ne souhaite pas dire, bien que je refuse à porter un jugement moral à leurs sujets, je ne suis pas amateur de drogues... Je partage en la manière la condamnation marxiste des « Opiums du peuple », religions comprises bien sur.). Tout nous interdire, l'alcool (avec même avec modération), le tabac, le foie gras, le gibier, la viande … mais qui pense au hurlement de la carotte que l'on arrache à sa terre nourricière. Je ne me fais pas d'illusion, d'ici peu, même les légumes seront interdits au motif d'une conscience (que nous n'arrivons pas à capter, bien entendu).

 

Voilà une bien longue introduction à notre sujet. Qu'importe... il arrive parfois qu'on ait envie de se lâcher. Revenons à notre ouvrage.

 

Les conventions actuelles veulent que le « libertinage sexuel », composante non négligeable du « libertinage » occupe trois composantes : « le couple », la « femme seule » et l' « homme seul ». Par pure idéologie, je préférerai qu'il n'en occupe que deux : « la femme » et l' « homme » (mais je suis lecteur de « L'Unique et sa propriété ».

 

Aussi, faut-il, dans notre société et dans la « culture libertine » qui est la sienne, fonctionner avec ces règles :

 

  • le couple est la marque leader des échanges libertins,
  • la femme seule est un produit rare (donc la cerise sur la gâteau)
  • l'homme seul est un produit en surproduction, il lui faut donc des armes pour pouvoir entrer sur le marché.

 

(Les plus gentils me pardonneront cette métaphore économique)

 

« Touristes » ou « Morts de faim », passez votre chemin. Le livre de Flo Castels et M. Chapeau donnent une assez bonne définition de ces « Hommes seuls ». Si vous êtes débutants, commencez par ces deux chapitres, si vous vus reconnaissez autant renoncer à lire le reste. Vous ne ferez pas long feu dans les mondes libertins.

 

Mais la curiosité, la découverte, l'apprentissage, le respect ne sont pas des mots vains.

 

Une culture implique des codes, un vocabulaire, un « savoir-vivre ». Le curieux ira donc plus avant dans la lecture et trouvera des réponses aux questions qu'il peut se poser et même des réponses aux questions qu'il ne se posera pas (par ignorance, tout simplement).

 

  • Ce n'est pas déflorer un sujet que d'en iniquer quelques têtes de chapitres :
  • Où faire vos premiers pas ?
  • Les sites de rencontres ?
  • A quoi vouler vous jouer ?
  • Se préparer à sa première sortie ?
  • Une fois sur place ?
  • Dans le feu de l'action ?

Quelques commentaires personnels

 

  • Je ne suis pas débutant... mais il est bon, parfois, de revenir aux fondamentaux.
  • La lecture, même si elle semble destiné aux hommes seuls, devrait être également recommandé aux couples débutants comme aux couples expérimentés, aux femmes débutantes comme aux femmes expérimentées.... on a beau savoir, il est toujours bien d'avoir de nouvelles perspectives.
  • J'aime bien les notes à deux voix (masculine et féminine) qui agrémentent le texte... Un peu d'expérience et de sensibilité ne nuisent pas à une lecture par ailleurs «édifiante » !
  • Un petit regret (mais ce n'est que mon point de vue et je suis conscient que le sujet serait difficile à développer en 130 pages) que le libertinage se limite à sa composante sexuelle.Philosophie, Histoire, Sociologie, Arts... enfin tout ce qui constitue une « Culture » libertine, mériteraient bien quelques développements.... de quoi créer une « Collection » !

Ne vous privez pas de cet ouvrage, il est bon marché

 

au format papier

 

au format e-book

Par Libertin Libertaire - Ecrire un commentaire
Jeudi 11 septembre 4 11 /09 /Sep 12:31

Communauté : meet swinger - rencontre échangiste - Publié dans : Age adulte - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés