On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-40
  • bel-image-passe-120
  • bel-image-passe-151
  • curiosa-66
  • bel-image-passe-391
  • bel-image-passe-408

Jusqu’à la naissance des multiplexes, la France disposait du plus grand réseau du monde de cinémas de proximité ou de quartier et, la plus part du temps, les historiens du cinéma font l’impasse sur la naissance de réseau.

 

A l’époque où s’épanouissent les Réseaux Sociaux, peut-être faut-il revenir au pourquoi cette densité, aujourd’hui

disparue, des cinémas français.

 

A sa naissance, le cinéma ne trouva que peu d’échos dans une bourgeoise qui n’avait de l’   « entertainement » que la vision limitée de l’encanaillage dans la capitale. Pas question de financer une invention pour laquelle elle ne voyait qu’un avenir de curiosité scientifique.

 

Sadoul & compagnies considèrent que la diffusion du cinéma s’est faite par le biais des « gens du voyage » (allusion d’actualité) qui dans les foires présentèrent au public populaire ces « images animées » comme on pouvait présenter la femme à barbe ou la plus grosse du monde.

 

Grave erreur, il existait au moins deux réseaux qui allaient favoriser l’émergence de cinémas populaires. Nous réserverons le second pour la chute.

 

Le premier est facile à identifier puisqu’il ne s’agissait ni plus ni moins que des « maisons closes » qui innervaient avec une certaine densité le territoire républicain ; Très vite, les « tauliers » se rendirent compte de l’impact des petits films pornographiques sur leur clientèle, la petite bourgeoisie. Devant l’effet fait sur leurs clientèles (bon pour le commerce), ils prirent vite conscience que les femmes, les enfants de leurs clientèles allaient pouvoir devenir des clients enthousiastes, mais il était hors de question de l’offrir dans les mêmes lieux des contenus que la morale (bourgeoise) réprouvait. Aussi, rapidement, à quelques pâtés de maisons (pour ne pas mélanger les genres ou évite les conflits familiaux) furent crées les salles populaires justifiant la création de films comiques ou dramatiques… L’art cinématographique était en bonne voie.

 

Et ce second réseau me dirait vous ? Eh bien, à progrès, réaction. L’ordre moral réagit aussi tôt, et pour protéger la famille bourgeoise, les patronages religieux, créèrent, par contradiction, leur propre réseau. Mais il est peu probable que vous trouviez quelques exemples de sa diffusion sur ce blog.

 

Pour compenser ce long billet, un petit souvenir d’époque :

 

Par Libertin Libertaire - Ecrire un commentaire
Vendredi 20 août 5 20 /08 /Août 09:24

Communauté : LIBERTINAGE - Publié dans : Sexe et politique - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés