On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-21
  • bel-image-passe-164
  • curiosa-231
  • curiosa-16
  • curiosa12
  • bel-image-passe-40

Quand on découvre un beau matin qu'un profil n'existe plus sur Internet. Enfin, c'est à la fois plus simple et pire. Il a fallu qu'à l'occasion d'une absence – n'étant pas nolife, il m'arrive quelques fois de me déconnecter – que des « amis » s'étonnant de l'absence de mon profil, de la disparition des mes commentaires, s'inquiètent pour moi. Ils n'étaient pas très nombreux, mais ils me confirmaient que dans les réseaux sociaux et avec une certaine connivence libertine, il était possible d'avoir de « vrais amis ».

 

Ce qui est à mettre à crédit de ce réseau.

 

Je savais qu'il était possible d'effacer quelqu'un sur le web. Avant même sa création des auteurs de science-fiction l'avaient évoqué. Au nombre des livres géniaux que tout internaute devrait avoir lu pour comprendre d'où vient ce réseau : « Sur l'onde de choc » et « Tous à Zanzibar » de John Brunner ou « Le Samouraï virtuel » de Neal Stephenson...

 

A son débit, un certain nombre de questions.

 

Facebook m'a éjecté au motif que j'utilisai un « pseudo » ou un « avatar » et non, un nom réel. Nous voilà donc prévenu, ce droit, qui n'est pas propres au mondes numériques, d'avoir des identités différentes (dans le strict respect de la loi) peut-être contesté par FB. A la vue des millions, sinon beaucoup plus de pseudos que je connais dans ses pages, il serait donc logique que sa communication sur ses centaines de millions d'inscrits, soit caduque sous peu (s'il fait un ménage aussi efficace pour mon double).

 

l y a plusieurs motifs pour avoir un « avatar » ou un « pseudo ». Un site comme Second Life, l'avait même institué en obligeant à l'inscription en en choisissant un sur une liste pré-établie.

 

On peut avoir le souci de son identité numérique, on peut avancer caché, on peut réclamer le droit de posséder, dans le réel comme dans le virtuel, plusieurs identités.

 

Rien de schizophrénique là-dedans, mais une source dans les premiers vers de la pièce la plus libertine de William Shakespeare « Comme il vous plaira... » :

 

« All the world's a stage,
And all the men and women merely players;oh, c
They have their exits and their entrances,
And one man in his time plays many parts, »

 

pour les non pratiquants de l'anglais, la traduction de ces vers qui me semblent un bon reflet de la vie et du libertinage dans la vie

 

« Le monde entier n'est qu'une scène,
et tous les hommes et les femmes n'en sont que des acteurs,
Ils ont leurs sorties et leurs entrées,
Et un homme, dans son temps, joue plusieurs rôles »

 

La justification de cet effacement serait-elle dans le fait que j'aurai, comme l'offre l'administration de ce blog, publié sur le site mondial, des contenus ou des images, que la morale bourgeoise réfute ?

 

Outre le fait qu'aucun post, je m'en suis toujours assuré, et en plus, je suis d'accord, du respect de la loi : protection de la jeunesse, pas de provocation envers ceux qui ne pensent pas comme moi (mais s'ils n'aiment pas cela qu'ils n'en dégoutent pas les autres et qu'ils passent au large), pas de provocation à la violence ou à la haine raciale (je suis plutôt non violent et la diversité me paraît une richesse surtout en matière d'érotisme) ne contrevenaient à la loi française qui autorise les jeux entre adultes consentants.

 

J'ai du mal à croire que la liberté d'expression puisse être condamné dans ce cas, surtout que ces productions ont toujours été réservées à mes « amis » par une gestion extrêmement stricte des conditions de sécurité.

 

Quel motif alors ? A défaut d'avoir été informé des motifs, j'en suis réduit à des conjectures. Un message, sur la page d'accueil m'alerte : en deux mots « Facebook restera de toute façon gratuit ».

 

Une bien belle affirmation. Il se trouve que dans le monde réél, je suis réaliste et les modèles économiques du net, ne me sont pas étrangers. La publicité fait vivre ces sites. L'avatar qui cache l'identité de l'utilisateur, cache aussi l'accès au numéro de la carte « Visa » et en dehors de ce goût que j'ai pour le libertinage ou les jeux sexuels, il est difficile de me vendre ce que la publicité diffuse le plus régulièrement.

 

Allons rejoindre la longue liste des « black listés » et bientôt de retour sur FB.

Par Libertin Libertaire - Ecrire un commentaire
Dimanche 30 janvier 7 30 /01 /Jan 14:08

Communauté : LIBERTINAGE - Publié dans : Ere adulte - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés