On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-346-copie-2
  • bel-image-passe-180
  • bel-image-passe-314
  • bel-image-passe-388
  • curiosa-3
  • gravure10

Les dimanches soirs peuvent être longs à la campagne, surtout si l'on a choisit de se reposer.

Alors soirée télé, ce dimanche là. 

J'avais été prévenu dans la journée, l'autopromotion de France 3 l'avait suffisamment répété, au cours de l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde", Denise, l'égérie libertine de Patrick Sébastien allait, à visage découvert, participer à son premier interview télévisuel… Mais je l'avais oublié.

Par chance (ou par malheur), j'ai zappé à la fin du film dominical sur la chaîne publique (comme les filles du même nom ?). 

C'était la première fois que je suivais cette émission à la réputation sulfureuse.
 

J'ai subi, non sans amusement – il tenait bien son rôle, avec répartie, de promotion pour le film "Entre ses mains" – Benoît Poelvoorde que j'apprécie peu comme comique, mais que je verrai sans doute dans un rôle plus tragique. Je me suis tapé la chronique de Guy Carlier, frappé par l'insignifiance du contenu doublé d'un manque total d'écriture… jusqu'à ce que l'animateur vedette, "Marc-Olivier Fogiel" (Marc'O pour les intimes dont je ne suis pas) annonce l'arrivée de Denise.

Denise, j'ai eu deux fois l'occasion de l'entrapercevoir dans son club de la rue Saint-Honoré à Paris mais je n'ai jamais fait partie des "happy-fews" qui avaient l'occasion de s'entretenir avec elle comme le raconte Sabatier dans "Vitriol Menthe". J'ai lu le texte de l'animateur de télé, j'ai capté sur Europe 1 deux interviews de ce dernier qui m'avaient profondément ému tant pour le souvenir que j'ai de ce club que pour la douceur et l'intelligence du commentaire d'un animateur qui n'a jamais été ma tasse de thé (mais, "Vitriol Menthe" est dans mon Enfer et j'aurai l'occasion de revenir sur ce texte).

Les grands interviewers ont-ils disparus de la télé (les Glaser, Polac, Pivot, et tous les autres… sans jugement de valeur de ma part, juste le constat d'un véritable savoir faire) pour laisser la place à des "petits marquis" auto-suffisants, auto-satisfaits et narcissiques à souhait.

Marc'o ! (tutoiement de mépris de rigueur), comment as-tu pu massacrer, en moins de dix minutes chrono, l'interview d'un personnage qui accepte pour la première fois de s'exprimer chez toi à visage découvert et qui, que son statut soit réel ou le fruit d'une promotion, est présentée comme la "papesse" du libertinage contemporain (600 000 amateurs qui vivent sur d'autres règles que celle de la morale bourgeoise traditionnelle).

Dix minutes à peine pour une femme dont la maturité rayonnait sous sa coiffure claire et dans ses yeux lumineux, dix minutes pour lui couper la parole, dix minutes pour répéter trois fois que jamais (au grand jamais) tu n'avais mis les pieds dans un de ces lieux de débauche (au point même d'avoir refusé l'invitation de Patrick Sébastien, curieux pour un journaliste qui est censé faire profession de curiosité ?)… 

Et le comble, mépris du public, incompétence professionnelle, alors même que tu interrogeais ton invitée sur les origines de son parcours, alors qu'elle s'exprimait sur les deux hommes qui avaient marqué sa vie, une rupture, la perte de sa fleur, d'une voix de puceau, il a fallu que tu la coupe pour préciser "à quinze ans !". Q'en avions nous à faire à treize, à quinze, à vingt et un… Denise comme moi n'a été majeure qu'à vingt et un ans et elle semble l'assumer.

 

Et son chat… Sébastien explique clairement le pourquoi de cette relation avec cet animal. Je n'aime pas les chats, mais je respecte…. Marc'o, tu rêvais de lui faire parler de sa chatte, mais tu n'en étais pas capable, tu n'en as pas eu le courage non plus. Denise t'a cassé en révélant que sa vie sexuelle était satisfaisante et qu'elle était heureuse du rôle qu'elle jouait dans son club.

Denise avait beaucoup d'autres choses à dire puisqu'elle s'assume. Par pitié, qu'on lui trouve un créneau d'une heure, même en fin de soirée avec double cryptage, mais qu'on lui donne un interlocuteur valable pour la laisser s'exprimer. 

Marc'O est comme une fille de joie dans une maison "publique", il promet beaucoup, touche le prix de la passe et salope le boulot.

A quand un temps d'antenne pour les libertins comme pour les "partis" représentés dans les Chambres et les "syndicats" représentatifs ?

Par C.... - Ecrire un commentaire
Lundi 19 septembre 1 19 /09 /Sep 00:00

Publié dans : Sexe et politique - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés