On aime (libre de pub)

Images Aléatoires

  • bel-image-passe-241
  • curiosa-54
  • curio6.
  • curiosa-123
  • curiosa30
  • curiosa-42
Une de mes blogueuses préférée, Coquelinette, s'est fait piégé par un mail qui l'invitait à remplir un questionnaire sur ses pratiques sexuelles…
 
Situation désagréable, mais sans doute bêtement commerciale. La voilà profilée, ou pour le moins, son mail peut être vendu à des officines spécialisées qui vont bientôt la spammer d'une manière "efficace".
 
Cela lui évitera sans doute d'être, tous les matins, parce que je suis un homme et que mon courrier électronique a été "profilé" :
  • Inquiété sur la taille de mon pénis
  • Interrogé sur ma vigueur sexuelle qui nécessite, naturellement, que j'achète du Viagra sur Internet
  • Sollicité par d'exotique jeunes femmes qui me rappellent quotidiennement la nuit torride que j'ai passé la veille avec elles (pas moins d'une quinzaine, un jour, à Hong-kong, Tokyo, Los Angeles, New-York)… preuve que mon pénis était en bon état mais que pour cela j'avais du faire une overdose de Viagra
 
Mais il est bon de rappeler qu'il vaut parfois mieux éviter de répondre à ce type de questionnaire en ligne.
 
Une expérience similaire
 
Via une liste diffusion professionnelle, j'ai reçu un jour le mail suivant :
 
" Un sondage national auprès des internautes tente d'évaluer les problèmes de dépendance au sexe sur Internet. La France n'a mené aucune étude sur le sujet.
 
- Encore un travers de l'Internet : la dépendance en ligne. Au jeu en ligne, aux chats, aux forums. Mais aussi au sexe en ligne...
 
- Concrètement, cela se traduit par un temps anormal passé à surfer de contenus pornographiques en forums de discussion olé-olé, de sites de rencontre en sites d'achat de photos ou vidéos classées X. Dix, quinze, vingt heures par semaine qui mènent peu à peu à un isolement de l'internaute, une vie sociale et sexuelle qui se résume à la vue d'un écran et au contact d'une souris.
- Le phénomène est apparemment bien connu aux Etats-Unis. Mais en France, rien, ou presque. D'où le lancement, au début de la semaine, d'une enquête nationale sous forme de sondage en ligne - http://sur.institut-sexology.org adressé à tous les internautes.
C'est la thérapeute V. C., collaboratrice à l'Institut de sexologie (un organisme de recherche para-universitaire), qui a pris cette initiative dans le cadre d'une thèse sur la cyberdépendance sexuelle, avec l'appui d'un "organisme officiel" et d'une "université" et d'un "hôpital réputé""
(J'ai volontairement transformé l'URL et anonymisé les référents).
 
Curieux, confiant dans la source, j'ai soigneusement rempli le questionnaire….
 
Voici la réponse qui me fut faite :
 
" Ce message vous est envoyé suite au questionnaire que vous avez rempli sur le site de l'Institut de Sexologie, qui permet de déterminer votre profil de dépendance au CyberSexe sur Internet. Pour mieux cerner votre profil, deux autres tendances ont été étudiées, votre dépendance à Internet, votre tendance à utiliser Internet pour vous isoler (l'évitement).
 
Cette enquête de santé publique est menée par l'Institut de Sexologie, en partenariat avec la faculté de médecine d'un hôpital réputé.
 
Si vous désirez nous poser des questions, aller plus loin que ce diagnostic, rencontrer un professionnel de la sexologie, médecin ou thérapeute, envoyez nous votre message en réponse à cet email.
 
Votre Diagnostic de dépendance au CyberSexe:
 
"Votre ordinateur est votre meilleur ami. Sans doute pourriez vous envisager de vous pacser avec lui ! Vous passez tous vos loisirs avec lui, ou grâce à lui, il est un élément central de votre existence. Comment vous persuadez qu’il y a une vie en dehors de votre écran, que vous pouvez exister sans vos « amis » des chatrooms, en allant dans les magasins, en choisissant vos produits en direct, en allant voir les musées autrement que par écran interposé ? Votre entourage se plaint depuis longtemps de ce tête à tête avec votre machine. Et si vous les écoutiez ?
Vos résultats d’enquête dénotent une très forte addiction à ce mode de communication. Communiquer c’est bien. Etre dépendant, c’est déjà moins positif. Si vous pensez que votre mode de vie intimement lié à votre ordinateur a des influences négatives sur votre carrière professionnelle, si votre vie sociale en subit des conséquences, si votre entourage se plaint vigoureusement, n’hésiter pas à demander conseil à un professionnel de santé.
Les résultats de cette enquête démontrent pour vous que l’utilisation d’Internet peut entraîner certains troubles comportementaux débouchant sur des conflits, du mal être, voire une dépendance profonde. Si vous le souhaitez, vous pouvez entrer en contact avec l’un de nos professionnels afin de mieux comprendre et surtout gérer l’addiction que vous avez développée".
 
Sur toutes les questions posées, le programme de réponse "automatique" n'en avait gardé qu'une portant sur la durée quotidienne passée sur Internet.
 
Seul problème, le questionnaire ne discriminant pas le temps professionnel du temps de loisirs, j'avais répondu plus de 10 heures (8 pour le boulot, 1 ou 2 heures pour les loisirs, recherches personnelles…). L'ordinateur était donc mon meilleur ami, la réponse aurait pu dire "une maîtresse exclusive" avec toutes les conséquences que cela pouvait avoir sur ma vie sociale, sentimentale, sexuelle…
 
Une seule réponse était donc possible : " Si vous le souhaitez, vous pouvez entrer en contact avec l’un de nos professionnels afin de mieux comprendre et surtout gérer l’addiction que vous avez développée".
 
J'aurais du prendre plus de précaution. A posteriori, j'ai vérifié que l'hôpital, l'Université n'avaient rien à voir avec ce projet.
 
A posteriori aussi, je me suis souvenu que ce process : "Questionnaire", "Analyse culpabilisante" était utilisé, non sans certains succès par des manipulateurs ayant des intentions bien plus perverses que de vulgaires commerçants, l'Eglise de Scientologie, par exemple.
 
Alors, s'agissant de vos données personnelles, vos choix sexuels en font parties, évitez de répondre aux questions indiscrètes si vous n'êtes pas sûrs que votre anonymat n'est pas protégé.
Par C.... - Ecrire un commentaire
Vendredi 4 novembre 5 04 /11 /Nov 00:00

Publié dans : Sexe et politique - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ADULTE-ERE
  • ADULTE-ERE
  • : amateur divers couple
  • : Cabinet de curiosités autour de l'érotisme, du libertinage et des sexualités alternatives. Amateur de tout ce qui touche le sexe, l'érotisme, la pornographie, le libertinage autant dans le virtuel que dans le réel. A renconter :-)
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 21/07/2005

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Les synthèses


L'armoire
(Une invivation à poster vos contributions sorties de votre armoire secrète)

L'Enfer
(Partagez votre bibliothèque sans risque de voir vos livres disparaître)

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés